Comme toutes les activités professionnelles, la médecine a su aussi tirer profit d’Internet. Médecins et spécialistes de la santé doivent disposer d’une interface en ligne afin d’attirer de nouveaux patients, de faire connaître leurs prestations et de mettre en place un système de réservation accessible à tous. Si vous appartenez à ce domaine, nous allons vous montrer, dans cet article, comment vous devez vous y prendre pour créer un site Internet à la fois professionnel et facile à utiliser.

Un site accessible et rassurant

Les professionnels de la santé ont tout intérêt à concevoir un site Internet qui respecte les règles de formalisme régissant ce domaine. La mise en place d’une nomenclature simple est une condition incontournable. On est donc bien loin des sites marchands, blogs et e-boutiques soumis à des règles plus souples de part la nature des produits et services qu’ils proposent.

Dans un premier temps, vous devez miser sur l’accessibilité. Autrement dit, votre site doit être lisible avec des détails conçus pour faciliter la navigation. Du point de vue technique, il faut prêter une attention particulière aux couleurs. On peut alors choisir le bleu et le blanc : une association qui, dans l’univers de la colorimétrie, se veut rassurante. Optez aussi pour un thème dépourvu de fioritures : chaque détail doit véhiculer une fonctionnalité ou un sens. Ainsi, pour ne pas vous disperser et trouver un thème qui illustre parfaitement le monde de la médecine, dirigez-vous vers un éditeur de sites offrant une grande variété de thèmes pour la santé.

Par ailleurs, il est vivement recommandé de créer un site qui suscite la confiance des patients. Pour cela, vous aurez besoin de sections, catégories et sous-catégories qui appuient la réputation du cabinet médical. Cela passe par des illustrations concrètes et des témoignages laissés par d’anciens patients. Cliquez ici pour en savoir plus !

Une plateforme informative

Ce qu’il faut savoir, c’est que dans un site médical, les paramètres techniques et informatifs se complètent afin d’offrir aux patients potentiels une expérience de navigation optimale. Ainsi, l’un des éléments incontournables de cette plateforme : les coordonnées complètes avec une adresse précise voire une localisation sur Google Map. Votre site doit également permettre aux visiteurs de prendre rendez-vous dès qu’ils arrivent sur la page d’accueil. Autrement, vous pouvez perdre inutilement des patients potentiels.

Par ailleurs, les informations dans le domaine médical sont d’une importance capitale. En d’autres termes, chaque internaute qui clique sur votre lien doit trouver des éléments informationnels qui lui permettent d’éclaircir les zones d’ombre et interrogations qui le travaillent. Parmi les infos qui doivent figurer sur l’interface :

  • Le nom du cabinet
  • La ou les spécialités du professionnel
  • La nature des prestations
  • Les horaires d’ouverture et de fermeture
  • La grille tarifaire
  • Les coordonnées téléphoniques et numériques

En réalité, il faut employer tous les moyens en votre possession pour rassurer le visiteur et l’amener à prendre rendez-vous. Il n’est pas rare alors de voir quelques professionnels de la santé mettre leur CV, références et diplômes. Prenez exemple sur eux et pensez à vous constituer une e-réputation que vous pouvez enrichir au fil du temps.

Charte déontologique et nom de domaine

Les sites web médicaux doivent tous afficher une charte déontologique. Il s’agit là d’un impératif sans lequel votre interface sera perçue comme non professionnelle et, par conséquent, douteuse. Cet affichage, qui était uniquement réservé aux cabinets physiques est devenu, avec l’avènement d’Internet, une obligation pour les plateformes numériques tout autant. Voici une exigence instaurée par l’ordre des médecins qui continue à être appliquée même sur les supports digitaux dans le cadre du respect des règles déontologiques imposées dans le secteur de la médecine.

Ensuite, vous devez choisir votre nom de domaine avec beaucoup de soins conformément aux obligations régies par cette charte. Vous disposez certes d’une certaine liberté au moment de faire votre choix, mais il y a quelques impératifs auxquels vous devez vous soumettre. Pour des raisons de praticité et de visibilité, le nom de domaine doit être facile à identifier de la part du visiteur. Celui-ci doit être en mesure de reconnaître qu’il s’agit d’un site médical, dès la lecture du titre. Idéalement, vous devez vous adresser à l’ordre des médecins et demander un nom de domaine avec votre adresse suivie de la profession et de l’identifiant de votre pays. Finalement, la formule serait : « adresse.medecin.fr ».

Affichages et restrictions publicitaires

Voici, a priori, 3 éléments qui doivent figurer sur votre interface :

  • Le nom
  • Le prénom
  • Le numéro RPPS

Le numéro RPPS permet à l’ordre des médecins de vous identifier de manière claire et précise attestant ainsi que vos qualifications sont bien authentiques. D’un autre côté, grâce à cet identifiant, vos patients potentiels seront d’autant plus confiants et rassurés. On sait tous qu’Internet regorge de charlatans qui essaient de tirer profit du caractère virtuel de la toile pour profiter des internautes les plus crédules. Plus vous placez, sur votre site, des éléments qui montrent votre bonne foi, plus grandes seront vos chances de booster votre activité médicale.

Votre vitrine digitale doit également se soumettre aux règles des restrictions publicitaires. En effet, comme l’indique l’article 19, la médecine ne doit pas être présentée comme un business. Vous ne pouvez donc, en aucun cas, mettre en place une campagne publicitaire pour attirer des clients, qu’elle soit directe ou indirecte.

Pas de système de notation ! Pas de publicité Facebook ou Instagram ! Ces procédés sont considérés comme des outils publicitaires qui ne doivent pas avoir lieu en médecine.

Un site SEO friendly : la meilleure approche pour gagner en visibilité

Comme la publicité est interdite, le seul moyen qui vous reste pour être visible sur la toile, c’est le référencement naturel. Le site doit alors présenter un contenu informationnel de qualité. Utilisez le blogging pour éclairer vos visiteurs sur des sujets qui les intéressent. Par exemple, si vous avez un cabinet de médecine esthétique, rédigez des billets de blog sur des thématiques qui leur sont associées comme par exemple : Quelle technique choisir pour une augmentation mammaire ? Comment vite se rétablir après une rhinoplastie ? Quel régime alimentaire adopter après une liposuccion ? Et la liste est longue….

Évitez le remplissage et essayer d’offrir de vraies informations et directives à votre audience. Pour cela, suivez les règles du référencement naturel en vous positionnant sur des mots-clés pertinents et en effectuant un netlinking finement pensé. Utilisez alors l’un des outils gratuits disponibles sur la toile comme SEMrush par exemple et préférez les longues trames aux expressions concises afin d’attirer des prospects plus qualifiés. La campagne de netlinlink est une démarche SEO tout aussi essentielle. Elle permet à Google de répertorier toutes les pages de votre site.